Critères d’éligibilité

A qualité scientifique égale, priorité sera donnée aux projets innovants au niveau du contenu et/ou de la méthode, remplissant les critères suivants, dans cet ordre d’importance :

A. Critère principal et sine qua non

Les projets ne répondant pas à ce critère seront automatiquement rejetés, sans expertise.

Dimension fédératrice en Rhône-Alpes :
Projets impliquant plus d’un laboratoire, plus d’un établissement (universités, grandes écoles et écoles d’ingénieurs, écoles d’art), et/ou plus d’un site (Lyon/Saint-Etienne/Grenoble/Chambéry).
L’implication s’apprécie au niveau de la direction de la thèse (par une co-direction ou une co-tutelle), et/ou bien au niveau du comité de thèse, et/ou bien au niveau de l’accueil et du soutien du doctorant.
Les indications données sur ce point doivent être aussi explicites que possible et constituent un engagement susceptible d’être vérifié dès le dépôt du projet et par la suite.


 B. critères secondaires

A qualité scientifique égale, priorité sera donnée aux projets de thèses remplissant les critères suivants, dans cet ordre d’importance :

1. Projets donnant lieu à collaboration avec au moins un acteur des mondes socioéconomique
ou culturel en Rhône-Alpes (pôles de compétitivité régionaux, PME-PMI,
musées, bibliothèques patrimoniales, associations…).

2. Projets interdisciplinaires, c’est-à-dire à l’interface de deux ou de plusieurs disciplines, problématiques ou champs thématiques.

3. Les sujets de thèses s’articulant avec un projet collectif ARC 5 déjà en chantier.


Point particulier

Les projets de thèses ayant pour thème le Patrimoine cinématographique de la Région Rhône-Alpes seront examinés avec le plus grand intérêt : sujets de thèses visant à la collecte, la restauration, la préservation, la présentation, la gestion et/ou le classement de l’image en mouvement, en partenariat avec cinémathèques, bibliothèques, archives ou musées du territoire rhônalpin.